Bernard Lepidi, candidat

bernard-lepidi-candidat

Bernard Lepidi, depuis quelques années vous êtes une figure du paysage neuilléen. Pourquoi cet engagement ?

Je suis très attaché à Neuilly. J’y habite depuis 1962, C’est une ville que j’aime. Elle possède de vrais atouts et un fort potentiel et j’ai toujours pensé que je devrais, un jour, participer à son évolution. Depuis l’arrivée d’une nouvelle équipe municipale après le maelstrom de mars 2008, je constate que l’image et la qualité de vie de Neuilly se sont dégradées. Alors que, poussé par une ambition excessive et une perte des réalités locales, le maire actuel vide Neuilly de ce qui fait son charme. J’ai décidé de faire tout ce qui sera en mon pouvoir pour proposer d’autres solutions pour faire vivre notre ville.

Quelle sont vos critiques à l’égard de l’action du Maire actuel ?

Savoir hiérarchiser les priorités reste la principale qualité d’un maire. De ce point de vue notre Maire n’a pas su s’organiser, ni mener un travail d’équipe. Par ignorance, ou incompétence, il a commis de lourdes fautes et dépensé de l’argent bien inutilement. Depuis de nombreuses années j’étudie les dossiers de la ville. Les problèmes liés à la sécurité, la propreté, les dossiers laissés en plans (l’enfouissement, le terrain des Tennis St-James), l’abandon des immeubles communaux (du 167/169 avenue Charles de Gaulle), le manque de places de crèches, la mauvaise gestion des travaux, l’évaluation naïve de la panne électrique de cet hiver, l’augmentation de la fiscalité, le matraquage des PV de stationnement… toutes ces critiques je les fais bien sûr mais surtout je les entends de la bouche d’un nombre croissant de Neuilléens. Il y a trop de déception !

axe-majeur-paroles

Vous ne pouvez quand même pas dénier à l’actuel maire quelques réussites ?

Le maire n’a fait que poursuivre des projets étudiés et votés par ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et Louis Charles Bary en y ajoutant une touche personnelle qui s’est toujours soldée par un surcoût et des difficultés. Une remise à plat du projet « Sainte Anne » rebaptisé théâtre des Sablons, dont tous les Neuilléens ont particulièrement appréciés les millions de dépassements budgétaires, des pistes cyclables, très peu utilisées parce qu’elles sont dangereuses. Pire, le sortant nous a imposé, en 2012, des travaux massifs, mal organisés, qui ont gêné le quotidien des Neuilléens, notamment, celui des commerçants au moment des fêtes, du jamais vu dans notre ville. La réalisation d’un rond-point inutile au niveau de la rue Michelis, fauteur d’embouteillages permanents.

piste-cyclable

Et la modification de la rue ernest Deloison ?

La rue Ernest Deloison c’est l’exemple parfait de ce qu’il ne fallait pas faire. En utilisant la méthode Delanoë, c’est à dire la contrainte pour les automobilistes, en réduisant les facilités de circulation, le résultat est négatif. Demandez à un conducteur du bus 43 ce qu’il pense de cette rue. Il frôle les voitures en stationnement quand elles ne l’empêchent pas de passer et il est en difficulté lorsqu’il prend le virage qui mène à l’arrêt de la rue de Longchamp. C’est édifiant ! Avec, cerise sur le gâteau, un matraquage fiscal par contraventions interposées. Que dire de la saleté de notre ville, regardez autour de vous…. Le maire a surtout agité des hochets forts bien médiatisés. Il a su faire de montagnes de taupinières telles que « Neuilly Lab » (pourquoi avoir acheté les murs qui l’hébergent ?), la labellisation « Axe Majeur » pour l’avenue Charles de Gaulle où rien ne s’est passé ou bien encore la nouvelle place Ste Foy qui génère de nouvelles difficultés de circulation.

camion-rue-deloison

Maintenant député, le maire doit-il continuer à cumuler les deux fonctions ?

Personnellement je me consacrerai pleinement à Neuilly. Notre ville, c’est 63 000 habitants et 1 200 salariés municipaux. Une telle entité nécessite un Maire à plein temps qui serve sa ville sans se servir d’elle. Chacun sait qu’aujourd’hui c’est l’inverse qui se passe. Vice-président de l’UDI, notre Maire préfère se disperser dans le monde, avec Neuilly en bandoulière, comme carte de visite, en cumulant les responsabilités. Promouvoir une Expo Universelle en 2025, impossible à financer. Utiliser l’Assemblée pour viser l’Elysée et retracer la carte de France. Où est Neuilly dans tout çà ? Je rappelle qu’en 2008, M. Fromantin s’était engagé pour le non cumul.

esplanade-de-sarkozy

Comment jugez-vous son engagement politique ?

Notre maire est un centriste affirmé (UDI), humiliant l’UMP. Il ne sert pas Neuilly et les Neuilléens, il les utilise au service de son ambition. Il a pactisé avec le couple Delanoë / Hidalgo à travers Paris Métropole (PS) dont il est vice-président. Fin juillet 2013, comprenant son erreur, il a rétropédalé en convoquant un conseil municipal extraordinaire, en plein été, pour abjurer, in extremis, sa foi en Mme Hidalgo. Je rappelle que sa suppléante est issue du MODEM, qu’elle a été soutenue par le Maire PS d’Asnières aux dernières cantonales et qu’elle serait députée, si la loi sur le non cumul est adoptée. Les électeurs ont été « leurrés » par un positionnement ambigu lors des dernières législatives, pensant qu’il rejoindrait l’UMP dont le logo était anormalement présent sur les affiches du second tour des législatives. Les électeurs s’en souviendront !
Enfin, fondateur d’un groupuscule dénommé « Territoires en Mouvements », il met des bâtons dans les roues des maires des villes UMP du département à commencer par nos villes voisines, Puteaux et Levallois en présentant des candidats contre leurs maires UMP sortants. Bel exemple d’union et de solidarité à l’approche d’une consultation décisive pour l’avenir de notre pays.

Vous même quelle est votre position sur l’échiquier politique ?

Issu d’une famille gaulliste, mon père était un député du Général de Gaulle, j’ai toujours été un homme de droite. Je crois en un certain nombre de valeurs : responsabilité, implication, respect d’autrui, raison et goût des autres. J’estime énormément le président Nicolas Sarkozy que je connais, que j’ai farouchement soutenu en 2012, que j’ai rencontré encore récemment et que je soutiendrai à nouveau s’il envisageait de revenir. Vous pouvez dire que je suis un fan. Je fais partie de l’association des amis de Nicolas Sarkozy. J’ai apprécié son courage, son efficacité et sa détermination dans la tourmente qui a frappé le monde, et notamment l’occident. Comme tous j’ai regretté qu’il ne puisse pas continuer son action. L’exemple navrant de son successeur à la tête de la Nation accentue ce regret. Comme quoi il faut bien réfléchir avant de confier un poste électif important.

sarkozy-meeting-trocadero

Bernard Lepidi, cet engagement que vous avez pour neuilly, comment le concrétiser ?

Avec mes amis, gens d’expériences, avec des citoyens attachés à la qualité de vie de Neuilly, avec des femmes et des hommes qui veulent s’investir pour maintenir cette ville que nous aimons et qui risque d’être absorbée, diluée dans le Grand Paris, nous allons constituer une liste aux élections de mars prochain.

Avec qui ?

L’équipe, car c’est bien d’une équipe qu’il s’agit, sera composée de personnalités qualifiées. Certaines ont travaillé avec le Président Nicolas Sarkozy, ou Louis Charles Bary, d’autres se sont révélées dans la société civiles, d’autres ont le désir de servir la ville ou la servent actuellement. Chacune aura un rôle à jouer et le jouera pleinement.
Avec cette équipe qui, comme moi, connait bien notre ville nous ne perdrons pas de temps en questions et errements. Si- tôt les élections passées nous recadrerons ce qui est possible sans faire de surenchères financières comme nous l’avons vécu récemment. Nous nous attaquerons immédiatement à trois grands secteurs qui nous paraissent prioritaires et où la carence actuelle fait l’unanimité des Neuilléens.

Quelles seront vos premières décisions ?

Voici 3 exemples prioritaires où le maire a échoué :
La sécurité est un problème crucial. Un Maire doit assurer la sécurité de ses administrés car il n’est pas de liberté sans sécurité. La gestion actuelle de ce problème n’est pas prise au sérieux : 26 caméras sont opérationnelles. Pour information Puteaux et Levallois en ont installées 6 fois plus. Nous, nous allons prendre à bras le corps la sécurité de nos concitoyens. Nous accélérerons la mise en place des caméras de vidéo protection. Avec 200 caméras (1.2 millions) nous pourrons couvrir toutes les zones de Neuilly qui nécessitent une surveillance. Cette mise en place se fera dans la première année de notre mandat.
La ville est sale, le Maire a dépensé beaucoup d’argent pour acquérir des engins qui ne lavent que partiellement et surtout ne dépoussièrent pas les rues. Nous voulons nettoyer Neuilly. Pour cela, nous réutiliserons les points d’eau en ouvrant les vannes et nous sortirons les balais des placards. Bref, nous mobiliserons nos cantonniers, car la propreté, cela se peaufine à la main. Comme cela existait avant 2008, en y ajoutant, en appoint, les engins mécaniques de nettoyage existants. L’enfouissement de l’avenue Charles de Gaulle est un échec retentissant de la mandature. En dehors de la communication, il ne s’est rien passé. Les brochures sont en lambeaux, les maquettes sont dans les oubliettes, les architectes ont rangé leurs crayons et la pseudo-commission, extra-municipale, est en hibernation. Ce n’est pas sérieux. Aussi, mon équipe et moi-même, en liaison, avec les Neuilléens, lassés d’attendre, nous avons travaillé à une autre approche. Plus modestement, nous progresserons pas à pas. Sur le terrain. Nous commencerons par exploiter le passage souterrain existant à la hauteur de la rue des Huissiers en le rénovant et en lui ajoutant 2 escalators montant et descendant de part et d’autre de l’avenue. Nous réparerons les ascenseurs (en panne pendant toute la mandature du Maire actuel) pour notamment les handicapés et les personnes âgées. Avec la RATP, nous aménagerons les accès du métro des Sablons sur le même modèle. Dans la foulée, nous construirons d’autres passerelles, entre la porte Maillot et la rue des Huissiers, ce qui nous permettra, en attendant l’hypothétique enfouissement de l’avenue, d’améliorer la traversée des voies rapides. Nous travaillerons aussi, avec la région, à l’embellissement progressif, mais continu, de l’avenue.

trottoir-sale

Et pour le dynamisme économique de notre ville, quelles solutions proposez-vous ?

Cela fait presque 40 ans que je gère des entreprises. Je suis un pragmatique innovant. Les solutions sont souvent sous nos yeux. Je vous donne un exemple : Le parc de bureaux non loués de notre ville est très important, il est donc indispensable de s’investir dans une recherche sérieuse d’entreprises afin de redynamiser l’activité économique en remplissant, autant que possible, ces espaces libres. C’est un travail de VRP auquel je m’attellerai personnellement dès mon installation. Plusieurs options sont envisageables : attirer des firmes sur le long terme, transformer des bureaux en logements, ou nous intéresser à l’innovation, sous toutes ses formes, pour implanter des activités intéressantes à Neuilly. Bref, cette action apportera des avantages multiples à la Ville et à tous ses acteurs économiques.

traversee-difficile

Et pour le 167 qui défraie la chronique ces derniers temps… ?

Dés notre arrivée et même si ces immeubles ont vocation à être détruits, nous débloquerons le budget nécessaire à une action en urgence pour que l’habitabilité soit décente. Puis avec l’Office Départemental des HLM nous mettrons en place dans la plus parfaite transparence et avec les locataires, le processus de réhabilitation.

facade-167

Dans la même veine, quelle est votre position sur le loge- ment et l’urbanisme ?

Le PLU du maire sortant vise à augmenter la population de Neuilly en densifiant l’habitat, tout en affirmant maintenir la qualité de vie propre à notre cité. La quadrature du cercle. Je m’oppose à cette idée. Neuilly doit garder sa qualité de vie. Nous devons trouver des solutions pour que notre parc immobilier soit le reflet d’une ville moderne mais sans excès. Certes notre réserve foncière est faible, mais il existe de réelles possibilités pour augmenter notre parc de logements sociaux.

D’autres points prioritaires ?

La famille, l’école, la petite enfance, la santé, le handicap, les personnes âgées, les sports, les associations… sont des priorités. Nous créerons des groupes de travail sur tous ces points (avis aux amateurs). Notre tâche sera rude car il y a eu beaucoup de négligences. Nous devrons créer de nouvelles crèches. Sécuriser le boulevard Bineau. Créer un 2ème Hôpital de jour pour répondre aux familles et les accompagner dans la maladie d’Alzheimer de leurs proches. Et puis il y a des dossiers à corriger comme le choix de l’opérateur de véhicules en libre service. Nous, nous choisirons Autolib ce qui permettra aux Neuilléens d’être connectés avec Paris. Nous supprimerons les boudins (qui n’existent pas dans les communes voisines). Nous remplacerons ces disgracieux sacs verts qui font office de poubelles. Il y a 61 distributeurs de sacs pour les déjections canines. Nous multiplierons ce chiffre par 3.

Un dernier mot pour conclure ce tour d’horizon neuilléen ?

Si le maire actuel voit notre territoire en mouvement moi je propose la stabilité et l’efficacité pour notre ville. Celle-ci évolue naturellement. Ce sont les habitants qui font vivre une cité. Nous devrons répondre à leurs attentes. La Mairie n’est pas le joujou de tel ou tel. Le maire doit faire « tourner la boutique » au mieux des intérêts communs, proposer des solutions qui contribuent à l’amélioration constante de la qualité de la vie de notre cité, en un mot gérer le bien commun et l’avenir de tous… selon les attentes de chacun. C’est ma vision du rôle moderne d’un maire et je m’emploierai, une fois élu, à tenir strictement cet engagement.

boudins-neuilly

Plus d’infos sur Bernard Lepidi : www.lepidi.fr

Extrait de J’M Neuilly n°3

Laisser une réponse

Commenter les articles

Vous pouvez participer activement à ce blog en vous connectant ici.

Permanence

28 rue d'Armenonville
92200 Neuilly-sur-Seine

J'aime Neuilly :
http://www.jaimeneuilly.com/

Neuilly à Droite !

Bienvenue sur notre blog. Retrouvez sur ce site toute notre actualité, nos réflexions, ainsi que l'actualité politique de notre ville. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Facebook et Twitter.